fbpx
Cybersécurité sur les réseaux sociaux 7 bonnes pratiques à adopter Dossier 2sur7

Aujourd’hui installés dans les usages personnels des internautes, mais aussi dans les usages professionnels des entreprises qui les utilisent comme vitrine de leur activité, ils n’échappent pas aux activités malveillantes.

RESPECTEZ LA LOI
Internet n’est pas une zone de non-droit et l’anonymat n’y est pas absolu : les propos incitant à la haine ou à la violence, la pédophilie, le cyberharcèlement, l’atteinte au droit à l’image ou au droit d’auteur… sont punis par la loi. Les réseaux sociaux sont des outils de communication et d’information puissants et facilement accessibles. Escroquerie, usurpation d’identité, chantage, vol d’informations, cyberharcèlement, désinformation, diffamation… sont autant de dangers auxquels sont confrontés les utilisateurs de ces réseaux.

7 bonnes pratiques à adopter pour votre sécurité sur les réseaux sociaux.

PROTÉGEZ L’ACCÈS À VOS COMPTES

Les mises à jours 7 bonnes pratiques à adopter dossier n°3/7

Les mises à jours 7 bonnes pratiques à adopter dossier n°3/7

Vos comptes de réseaux sociaux contiennent des informations personnelles sensibles (identité, adresse pos- tale ou de messagerie, numéro de téléphone, date de naissance, etc.), qui peuvent être convoitées par les cybercriminels. Pour vous assurer que personne ne puisse utiliser votre compte à votre insu ou usurper votre identité, protégez bien l’accès à votre compte en utilisant des mots de passe différents et suffisamment robustes. Si le service le propose, activez également la double authentification.

1- VÉRIFIEZ VOS PARAMÈTRES DE CONFIDENTIALITÉ

Par défaut, les paramètres de visibilité de vos informations personnelles (numéro de téléphone, adresse email…) et de vos publications sont souvent très ouverts. Vos données peuvent ainsi être partagées à tous les abonnés du réseau social. Il est généralement possible de restreindre cette visibilité en réglant la configuration de votre compte, afin de garder la maîtrise de ce que les autres utilisateurs voient de vos informations et de vos activités. Vérifiez régulièrement ces paramètres de confidentialité qui peuvent être modifiés sans que vous ne le sachiez.

2- MAÎTRISEZ VOS PUBLICATIONS

Les réseaux sociaux permettent de communiquer auprès d’une grande audience que vous ne pourrez jamais complètement maîtriser. Même dans un cercle que l’on pense restreint, vos publications peuvent vous échapper et être rediffusées ou interprétées au delà de ce que vous envisagiez. Ne diffusez pas d’informations personnelles ou sensibles qui pourraient être utilisées pour vous nuire. Faites également preuve de discernement lorsque vous évoquez votre travail car cela pourrait vous porter préjudice ainsi qu’à votre entreprise. Enfin, respectez évidemment la loi.

3- FAITES ATTENTION À QUI VOUS PARLEZ

Les cybercriminels utilisent notamment les réseaux sociaux pour commettre des escroqueries et voler des informations personnelles ou professionnelles. Soyez vigilants, car à leur insu, vos “amis” ou contacts peuvent également vous envoyer ou partager des contenus malveillants, surtout s’ils se sont fait pirater leur compte sans le savoir. Quelques conseils supplémentaires : n’envoyez jamais d’argent à quelqu’un sans avoir vérifié son identité au préalable, n’envoyez jamais de photos ou vidéos intimes à des contacts virtuels qui pourraient en profiter pour vous faire chanter et méfiez-vous des jeux concours, des gains inattendus, ou des « super affaires », qui peuvent cacher des escroqueries (hameçonnage).

LE SAVIEZ-VOUS ?
En vertu de la loi n°2018-493 du 20 juin 2018 – Article 20, un mineur peut consentir seul à un traitement de ses données à caractère personnel à partir de quinze ans. Avant cet âge, le consentement du titulaire de l’autorité parentale est requis.

CONTRÔLEZ LES APPLICATIONS TIERCES

Certaines applications proposent d’interagir avec votre compte de réseau social. Il peut s’agir de jeux, de quiz, de programmes alternatifs pour gérer votre compte. Ces applications demandent des autorisations qu’il faut examiner avec attention car une fois données, ces applications peuvent avoir accès à vos informations personnelles, vos contacts, vos publications, vos messages privés… Ne les installez que depuis les sites ou magasins d’applications officiels, sinon vous risquez de donner l’accès à votre compte à un programme infecté par un virus. Si l’application vous semble trop intrusive dans les autorisations qu’elle demande, ne l’installez pas. Enfin, pensez à désinstaller ces applications ou en révoquer les droits si vous ne vous en servez plus.

5- RESPECTEZ LA LOI

Internet n’est pas une zone de non-droit et l’anonymat n’y est pas absolu : les propos incitant à la haine ou à la violence, la pédophilie, le cyberharcèlement, l’atteinte au droit à l’image ou au droits si vous ne vous en servez plus.

6- ÉVITEZ LES ORDINATEURS ET LES RÉSEAUX WIFI PUBLICS

Utiliser un ordinateur en libre accès ou un réseau WiFi public est risqué car ils peuvent être piégés ou contrôlés par un cybercriminel. Lorsque vous vous connectez à votre compte de réseau social par ce moyen, vous pouvez vous faire voler votre mot de passe et donc vous faire pirater votre compte. Évitez dans la mesure du possible de renseigner des informations sensibles ou personnelles sur un matériel ou un réseau  qui n’est pas le vôtre. Si vous y êtes contraint malgré tout, pensez à bien vous déconnecter de votre compte après utilisation pour empêcher que quelqu’un puisse y accéder après vous.

7- FAITES PREUVE DE DISCERNEMENT AVEC LES INFORMATIONS PUBLIÉES

Les réseaux sociaux sont de formidables et rapides outils d’information, mais n’importe qui peut aussi y publier n’importe quelle information, sans aucune vérification. Certaines informations peuvent donc être partiellement ou totalement fausses, parfois délibérément. Avec
la puissance des réseaux sociaux, ces fausses informations (appelées « fake news » en anglais) peuvent avoir de graves conséquences sur les personnes qui en sont victimes. Aussi, avant de considérer ou relayer une information, efforcez-vous d’en vérifier la véracité.

Source cybermalveillance.gouv

Cliquez ci-dessous pour déposé une main courante, ou prendre contact avec des autoritées.
www.cybermalveillance.gouv.fr

Comments are closed

Google partner Premier depuis 2011

Invitation VIP au Premier Google Boot camp Paris 8
Votre cabinet libéral digital Visible sur l’annuaire Les Echos solutions entreprise.